Festival d’Avignon

27 juin 2019

La Commission culturelle Saint-Agricol Patrimoine Vivant propose « La Beauté : chemin vers l’invisible »

La Commission culturelle « Saint Agricol Patrimoine Vivant » organise diverses propositions du 13 au 20 juillet 2019, pour découvrir la beauté comme un chemin vers l’invisible, au coeur du Festival.

Parcours-découverte de l’église

Proposition d’un itinéraire artistique pour découvrir l’une des plus anciennes églises d’Avignon intra-muros.

Cette église a vu sa reconstruction financée au début du XIVe siècle par le pape Jean XXII et a été remaniée au XVe siècle. Parmi les œuvres les plus importantes qui y sont conservées, nous pouvons citer le retable des Doni, la chapelle des Brantes, le grand bénitier en marbre blanc du XVe siècle, le tableau de l’Assomption et du couronnement de la Vierge de Simon de Châlons (1539) et une Adoration des bergers de Nicolas Mignard (vers 1650).

  • 16h30 : les 13 et 20 juillet (1h)
  • 17h30 : les 16 et 19 juillet (1h)

Rendez-vous devant la chapelle Saint-Agricol, au fond de l’église

Messe

  • 18h30 : messe quotidienne (du lundi au vendredi)

Balade musicale

Une redécouverte de la collégiale Saint-Agricol, à travers une déambulation musicale et artistique. À l’exemple du joueur de flûte de Hamelin, le spectateur est invité à se laisser guider pour aller à la rencontre, en musique et en danse, d’œuvres et de lieux particuliers. Les morceaux choisis, de styles et d’époques différentes, invitent à une intériorisation de la beauté comme moyen d’élévation.

  • 21h : les 15 et 16 juillet (1h)

"Musique sous les voûtes"

Des musiciens acceptent gracieusement de donner leur temps et leur talent, pour transmettre la beauté au plus grand nombre, à travers un concert de musique classique.

  • 21h : les 17, 18 et 19 juillet : "Un voyage musical de Paris à Hambourg", concert de musique baroque par le quatuor "Les Plaisirs" (1h30)

L’ensemble "Les Plaisirs"

Anaïs Jaudon, traverso
Danican Papasergio, violon baroque
Lukas Schneider, viole de gambe
Gabriel Rignol, théorbe

Anaïs, Danican, Lukas et Gabriel ont terminé leurs études musicales dans les conservatoires d’Avignon, Caen, Siegen (en Allemagne), et Perpignan. Ils se spécialisent tous les quatre dans le répertoire de musique ancienne sur instruments historiques, et se rencontrent en 2018 dans les Conservatoires Nationaux Supérieurs de Lyon et de Genève.

Tous les quatre passionnés de musique de chambre, ils découvrent désormais ensemble la richesse du répertoire baroque en trio et en quatuor, la viole de gambe ayant alternativement un rôle de basse
dans les trios, et de soliste dans les quatuors.

L’ensemble "Les Plaisirs" se plait à interpréter la musique française et ses raffinements dans le style galant de la cour de Louis XIV, mais également les musiques expressives italiennes du début du XVIIe siècle, sans oublier les sonates en trio allemandes de l’époque de JS Bach.

Dans une démarche historiquement informée, ces jeunes artistes exploitent au maximum les sonorités boisées, transparentes et délicates de leurs instruments, et tentent de donner une âme à cette musique, recherchant toujours la variété de couleurs, d’affects et de passion.

Réunis par le même élan de découverte, de recherche et de partage, ils se retrouvent pour travailler en autonomie, ainsi qu’avec les conseils avisés de leurs professeurs Serge Saïtta, Odile Edouard, Marianne Müller et Rolf Lislevand.

Ils présentent à travers ce voyage musical le traverso, le violon baroque, la viole de gambe et le théorbe dans des préludes pour instruments seuls, mais également dans des oeuvres magistrales de
M. Marais, LG. Guillemain, JS. Bach et GP. Telemann qui magnifient l’alchimie de ces quatre instruments réunis.